La Fédération nationale GAMS est engagée dans la lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles et plus particulièrement :

  • les mutilations sexuelles féminines
  • les mariages forcés et/ou précoces
  • les autres pratiques traditionnelles néfastes à la santé des femmes et des filles

Vous êtes concerné-e- par de telles situations – victime ou menacé-e- de l’être-, la Fédération nationale GAMS vous informe, vous soutient, vous accompagne (gratuitement et anonymement).

Vous êtes confronté-e- à de telles situations dans votre environnement familial ou scolaire, dans le cadre de votre activité professionnelle, de votre vie associative ou sociale, la Fédération nationale GAMS vous conseille et mène des actions de sensibilisation, de prévention et de formation.

Avec vous, pour vous, la Fédération nationale GAMS combat les atteintes intolérables aux droits humains fondamentaux et à l’intégrité des femmes.

De toutes les femmes. De toutes les filles. Contactez-nous, rejoignez-nous !

Violences contre les femmes

Notre actualité

Le GAMS est partenaire de l’enquête scientifique réalisée auprès des victimes de violences par l’Institut national d’études démographiques (Ined). L’enquête concerne toutes les personnes victimes de violences faites aux personnes (en dehors des accidents ou d’atteintes aux biens) âgées de 18 ans ou plus qui consultent les sites des associations d’aide aux victimes de violences. Elle s’intéresse aux conséquences de ces violences sur les parcours de vie et la santé des victimes quels que soient la nature des violences (verbales, psychologiques, économiques, physiques, sexuelles), leur moment de survenue (enfance, adolescence, âge adulte) et leur cadre de survenue (familial, conjugal, professionnel, scolaire, ou des études). Cette enquête aidera à la mise en place de politiques publiques en matière de protection et de santé.
Toutes les situations doivent être prises en compte pour refléter la diversité des situations des victimes de violences faites aux femmes, et ce même, pour les violences spécifiques, comme les mutilations sexuelles féminines et/ou les mariages forcés. Pour la richesse et la qualité des résultats, la participation de toutes les victimes est donc importante.

Si vous-même vous n’êtes heureusement pas victime, mais que vous connaissez des victimes, n’hésitez pas à relayer l’enquête. De même, si vous êtes une association qui accueille des femmes victimes de violences, partagez et relayez le questionnaire !
Pour participer à cette enquête, rendez-vous sur le site Ined Victimes Ce site vous permet d’accéder au questionnaire, et contient des informations supplémentaires sur l’enquête : thèmes abordés, confidentialité, équipes de recherche…
D’avance, merci !

INED