Nous avons rencontré, Lydie, originaire du Burkina-Faso et âgée de 17 ans, en 2014.

Cette jeune lycéenne en classe de seconde était menacée d’être mariée de force avec un homme plus âgé, ici, en France et allait s’exposer à de multiples violences, dont des viols.

Heureusement, grâce à un travail conjoint avec l’assistante sociale de son lycée et le Département de la Seine-Saint-Denis, elle vient de bénéficier d’un contrat pour jeune majeure, avec un hébergement et un accompagnement socio-éducatif adapté à son âge.

Ainsi, nous espérons qu’elle aura son bac cette année et pourra réaliser son rêve de devenir sage-femme !

La lutte contre les violences faites aux femmes, c’est 365 jours par an, tous les jours de l’année et pas que le 25 novembre !

Mais c’est aussi un travail collectif, basé sur la confiance et le respect, avec des professionnel.le.s impliqué.e.s sur la durée !