En France, au moins 200 000 femmes ont été victimes de mariage forcé ; 125 000, de mutilations sexuelles et on estime à 16 000 à 20 000 le nombre de familles polygames. Pour lutter contre ces pratiques traditionnelles néfastes qui « impactent gravement l’avenir, la santé et le développement personnel des victimes, le ministère de l’Intérieur diffuse avec la Fédération nationale GAMS engagée contre toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles un guide pratique à l’attention des élus.