Actu.fr | Par Marjorie Janetaud | Le 26/04/2021

Ils étaient trois en lice pour le Prix Liberté 2021 et c’est Sonita Alizadeh, une rappeuse afghane, qui l’emporte. Elle devrait venir à Caen, en juin 2021, pour recevoir son prix.

Sonita Alizadeh a 25 ans. Née en Afghanistan sous le régime taliban, elle est aujourd’hui rappeuse et remporte le Prix Liberté 2021, organisé par la Région dans le cadre du Forum Normandie pour la Paix, à Caen. Les votes ont été clôturés, dimanche 25 avril 2021.

Son combat contre le mariage forcé et pour l’accès à l’éducation habitent ses chansons qui résonnent comme un appel au secours. Pour s’exprimer, Sonita a choisi le rap !  En 2016, sa première chanson « Mariées à vendre » devient un véritable phénomène.

Son combat contre les mariages forcés ne fait que commencer

Rien de l’enfance de Sonita Alizadeh ne laissait présager un tel parcours. Elle a échappé deux fois à un mariage forcé, à 9 et 16 ans. C’est en Iran, où sa famille s’est réfugiée pendant la guerre qu’elle a écrit ses premiers textes. Et pourtant, les femmes n’ont pas le droit d’y chanter en public et sur scène. Mais c’est là-bas, à Téhéran, que Sonita a découvert une chanson du rappeur américain Eminem qui l’a inspirée. Elle s’est alors mise à écrire pour raconter son histoire et dénoncer le mariage forcé et le sort réservé à des millions d’enfants à travers le monde.

Aujourd’hui, Sonita est réfugiée aux États-Unis. Elle étudie le droit pour devenir avocate et revenir dans son pays pour défendre les enfants et les femmes afghanes. Et elle parcourt le monde pour son combat contre les mariages forcés.

J’ai parlé dans le monde entier devant des décideurs et des dirigeants pour rappeler qu’il faut que les filles aillent à l’école, à la fac pour avoir confiance en elles, pour être capable de devenir qui elles veulent être.

Sonita Alizadeh

Choisie par des élèves de Caen et de Nantes

La nomination de Sonita Alizadeh a été proposée par des élèves du lycée Augustin Fresnel de Caen, du lycée Charles de Gaulle de Caen et du lycée Nelson Mandela de Nantes. Deux autres nominés étaient en lice :

  • Agnes Chow, 24 ans, est une militante pour le droit à la démocratie et à l’indépendance politique de Hongkong. Elle purge actuellement une peine de prison ;
  • Omar Radi, 34 ans, est un journaliste d’investigation marocain enquêtant sur des affaires de corruption et d’injustice sociale. Il est actuellement en prison.

Entre le 15 mars et le 25 avril 2021, 5 683 jeunes de 15 à 25 ans, de 86 pays différents et des 5 continents ont voté.

Le Prix Liberté sera remis à Sonita Alizadeh lors du Forum mondial Normandie pour la Paix qui devrait, si la situation sanitaire le permet, avoir lieu en juin 2021 à Caen. La jeune femme recevra un chèque de 25 000 € pour défendre sa cause, ainsi qu’un trophée réalisé par des élèves du lycée Mézeray-Gabriel d’Argentan et du lycée Laplace de Caen.