Mariages forcés

Que sont les mariages forcés ?

La notion de mariage en elle-même ne pose pas réellement de problème de définition. Selon les pays, il s’agit d’une union légalement ou socialement reconnue entre deux personnes, le plus souvent de sexes opposés. Dans le cadre français, le seul mariage reconnu et légal est le mariage civil, c’est-à-dire célébré à la mairie, avec le consentement libre et éclairé des deux futurs conjoints.

Le consentement, ou plutôt le non consentement, est la notion centrale de la problématique des mariages forcés. C’est pourquoi, aujourd’hui, le GAMS, les institutions et les autres associations dénonçant cette forme de violences faites aux femmes et aux adolescentes, considèrent comme un mariage forcé toute union, quelle soit civile, religieuse ou coutumière, organisée par la famille, et dans laquelle l’une des deux personnes (parfois les deux) ont subi des pressions et/ou des violences afin de les y contraindre.

Autrement dit, le mariage forcé concerne aussi bien les filles que les garçons, même si pour les premières les effets comme le viol leur sont spécifiques et que pour les seconds, la négociation est souvent plus aisée. De fait, si la Fédération nationale GAMS communique surtout sur les adolescentes et les jeunes femmes, c’est que ces dernières composent quasi-exclusivement son public.

rond-popup

Fédération GAMS

N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur notre Fédération. Contactez la Fédération nationale GAMS si vous souhaitez animer une délégation, dans votre région et/ou département.