Outils MSF

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) a publié fin janvier 2020 une étude des conséquences de la pandémie de COVID-19 sur la santé des femmes et des filles. Elle est  disponible ici en anglais, en espagnol et en arabe.

Support de sensibilisation contre les mutilations sexuelles féminines. Ce document est destiné à informer et sensibiliser le public, et plus spécifiquement les populations les plus directement concernées par la problématique.

Manuel destiné à l’animation de réunions ayant pour thème la prévention de mutilations sexuelles féminines.

Module Basique extrait

Diaporama pouvant servir de support aux professeur.e.s de collèges et lycées.

Cette page de la Haute Autorité de santé dédiée aux professionnels. Elle présente une méthode de recommandations et un argumentaire scientifique concernant la prise en charge des MSF par les professionnels de santé de premier recours.

La calculatrice de l’OMS qui permet de calculer les coûts que représentent les MSF dans chaque pays. Le site est en anglais.

* Le planisphère correspond aux 30 pays recensés par l’OMS, pour lesquels on a des données scientifiques et/ou officielles, et surtout aux 27 pays qui ont été utilisés pour faire les statistiques économiques. Mais les mutilations sexuelles féminines ne se limitent pas à ces pays.

À l’occasion d’un partenariat avec une agence conseil en communication, Néologis, et grâce au soutien du Secrétariat d’État chargé de l’égalité entre les hommes et les femmes et de la lutte contre les discriminations, le GAMS a réalisé 5 mini vidéos pédagogiques sur la thématique des mutilations sexuelles féminines.

1. Qu’est-ce que l’excision ?

Une infographie sur les mutilations sexuelles féminines réalisée par EqualityNow, End FGM/C US Network, & End FGM European Network

Lesclingand M, Andro A, Lombard T, Estimation du nombre de femmes adultes ayant subi une mutilation génitale féminine vivant en France, Bull Epidémiol Hebd, 2019.

“Les mutilations génitales féminines (MGF), qui désignent toutes les formes d’interventions non thérapeutiques aboutissant à une ablation ou une altération des organes génitaux féminins, ont des conséquences délétères sur la santé. En 2016, elles concernent plus de 200 millions de femmes et filles dans le monde selon l’Unicef. Cet article fait le point sur l’état des connaissances récentes en matière de prévalence de ces pratiques et sur l’état de la recherche concernant leurs déterminants, leurs conséquences et les enjeux à venir pour favoriser leur éradication. Les chiffres disponibles montrent que si les MGF sont bien étudiées sur le continent africain, elles restent mal connues dans certaines régions où elles sont encore des pratiques cachées et dans des pays où elles sont liées à la mobilité internationale. La typologie des MGF élaborée par l’OMS a permis de recenser et d’objectiver les formes et les conséquences médicales de ces pratiques. Les déterminants de leur perpétuation ou de leur l’abandon varient selon les régions concernées, et les évolutions restent lentes même si elles sont avérées. Les études menées récemment en santé publique ont montré l’ampleur et la diversité des séquelles liées à ces pratiques et elles ont permis le développement de dispositifs de prise en charge médicale des MGF.”

Lire l’article

Maryvonne Blondin et Marta de Cidrac au nom de la délégation aux droits des femmes, Mutilations sexuelles féminines : une menace toujours présente, une mobilisation à renforcer, n° 479, 16 mai 2018, 161 pages.

Lecture : Confirmés – Genre : Rapport

La délégation a entendu des acteurs et actrices de la lutte contre l’excision – médecins, responsables associatifs, travailleurs sociaux – et a donné la parole aux victimes lors de deux déplacements. Ces témoignages l’ont convaincue de la nécessité de poursuivre la mobilisation contre des pratiques qui causent à celles qui les subissent un traumatisme effroyable et une dégradation considérable de leur santé. Ils ont attiré l’attention de la délégation sur l’importance d’une vigilance accrue, dans notre pays, à l’égard des adolescentes, qui peuvent être menacées d’excision à l’occasion d’un voyage dans le pays d’origine de leur famille, lors des congés scolaires. Au terme de son analyse, la délégation présente quinze « constats et points de vigilance » en matière de MSF ainsi que quinze recommandations, qui concernent plus particulièrement la protection des mineures contre l’excision, le soutien des associations engagées dans la lutte et la formation de tous les professionnels concernés au repérage, à l’orientation et à l’accompagnement des victimes.

Cette plaquette a pour objectif d’outiller les professionnels en contact avec les enfants susceptibles d’être en risque de MSF.

Femmes assises sous le couteau, film-documentaire réalisé par Laurence PETIT-JOUVET

DVD à commander au GAMS

51 avenue Gambetta, 75020 Paris

01 43 48 10 87

contact@federationgams.org

Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes, Les mutilations sexuelles féminines, un crime puni par la loi, dépliant en 4 volets.

Ce dépliant présente les droits et les recours pour les femmes et les filles victimes ou menacées de MSF. Il fournit les adresses utiles à contacter en cas de risque ou afin de demander des renseignements.

English Version

Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des droits des femmes, Le/la praticien-ne face aux mutilations sexuelles féminines, 2016, 15 pages.

Ce guide rappelle la loi française sur les mutilations sexuelles féminine. Il s’appuie sur le rôle de praticien/ praticienne, ses obligations face à une femme susceptible d’être concernée par une mutilation. Il présente les moyens de prévention en cas de risque de MSF et il traite de la conduite à tenir face à une mineure victime ou menacée de MSF.

Lecture : Confirmés – Genre : Guide professionnel

Terre des Femmes et Aurélie Desrumaux et Equipop, Mutilations sexuelles féminines: prévenir et agir, Guide destiné aux professionnel-le-s, Terres des Femmes, 2016, 7 pages.

Brochure élaborée dans le cadre du projet Change, actualisée pour le projet CHANGE Plus. L’objectif est de mobiliser et sensibiliser les professionnel.le.s en Europe à la protection des femmes et des filles contre les mutilations sexuelles. Le guide permet de faciliter l’évaluation du risque, l’identification et la mise en place d’un accompagnement, et rappelle la responsabilité des professionnel.le.s. 

Lecture : Confirmés – Genre : Guide pratique

L’Organisation mondiale de la Santé, Lignes directrices de l’OMS sur la prise en charge des complications des mutilations sexuelles féminines, 2016, 4 pages. 

Les MSF sont désormais présentes partout sur la planète en raison des migrations internationales. Les soignants de tous les pays peuvent être amenés à prodiguer des soins à ceux qui les ont subies. Ainsi, ces lignes directrices visent à fournir des recommandations actualisées et fondées sur des bases factuelles concernant la prise en charge des complications des MSF. Ce document présente aussi des orientations normatives aux décideurs, aux responsables des soins de santé et aux autres personnes chargées de la planification qui pourraient servir à élaborer des programmes de formation pour les prestataires de soins.

Lecture : Confirmés – Genre : Ligne directrice (rapport)

Rapport complet en anglais.

UNICEF, Les mutilations génitales féminines/l’excision : un problème mondial, 2016.

Un nouveau rapport statistique de l’UNICEF sur les mutilations génitales féminines montre que cette pratique néfaste est un problème mondiale. Le rapport se base sur des études menées à plus petite échelle et des données empiriques indiquant que les MGF constituent un problème relevant des droits fondamentaux et affectant les filles et les femmes dans toutes les régions du monde. Ce rapport s’appuie sur les données de plus de 90 enquêtes représentatives au niveau national. Jamais les compilations statistiques sur les MGF n’avaient été aussi mises à jour.

Lecture : Littérature grise – Genre : Rapport

Résumé en français

Armelle Andro, Marie Lesclingand, Les Mutilations génitales féminines. État des lieux et connaissances, Institut national d’études démographiquesdans Population, 2016/2, Vol. 71, pages 224-311.

Cet article fait le point sur l’état des connaissances récentes en matière de prévalence des mutilations sexuelles féminines et sur l’état de la recherche concernant leurs déterminants, leurs conséquences et les enjeux à venir pour favoriser leur éradication. Les chiffres disponibles montrent que si les MGF sont bien étudiées sur le continent africain, elles restent mal connues dans certaines régions où elles sont encore des pratiques cachées et dans des pays où elles sont liées à la mobilité internationale.

Lecture : Confirmés – Genre : Article scientifique

Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et Le Secrétaire d’État chargée des droits des femmes, Comportement sexiste et violences sexuelles, Prévenir, repérer, agir, 2014, 36 pages.

Ce guide est adressé aux équipes éducatives des collèges et lycées. Il rappelle les différents types de violences sexuelles, les comportements sexistes, et également leur répression par la loi française. Il accentue le rôle protecteur des établissements scolaires dans la prévention des comportements sexistes et des violences sexuelles. Ainsi, il renseigne les professionnel-le-s au milieu scolaire des démarches possibles dans la lutte contre toutes les formes de discriminations et violences envers les femmes et les filles et leur conseille les moyens à agir.

Lecture : Confirmés – Genre : Guide professionnel

Pierre Foldès, Béatrice Cuzin, Armelle Andro, “Reconstructive surgery after female genital mutilation : a prospective cohort study, The Lancet, volume 380, n° 9837, juillet 2012, p. 134 – 141.

La chirurgie réparatrice est associée à l’élimination des douleurs et le retour du plaisir sexuel. L’objectif des auteurs de cette étude menée entre 1998 et 2009 était d’évaluer les conséquences à terme long de cette chirurgie. Les patientes avaient l’âge de 18 ans ou plus et consultaient une urologique à l’hôpital Poissy-St Germain, en France. Elles étaient originaires du Mali, Sénégal, et de la Côte d’Ivoire, mais 564 d’entre elles furent mutilées en France.

Lecture : Spécialistes – Genre : Article scientifique