Témoignage de Dieynabou, excisée à 8-9 ans

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

[et_pb_section fb_built= »1″ admin_label= »section » _builder_version= »3.22″][et_pb_row admin_label= »row » _builder_version= »3.25″ background_size= »initial » background_position= »top_left » background_repeat= »repeat »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »3.25″ custom_padding= »||| » custom_padding__hover= »||| »][et_pb_text admin_label= »Text » _builder_version= »4.0.9″ background_size= »initial » background_position= »top_left » background_repeat= »repeat »]

Dieynabou a été excisée à l’âge de 8-9 ans. La coutume est si banale qu’elle est taboue : « on n’en parle même pas ». Dieynabou n’en a jamais discuté avec son père, ni avec ses frères, et même sa mère faisait la sourde oreille. L’excision est pratiquée pour soi-disant purifier la femme, sans autre explication que celle d’une « cérémonie nécessaire pour devenir une femme ». Et les petites filles découvrent avec effroi la réalité de cette pratique humiliante et extrêmement douloureuse, qui conduit à des complications importantes, qui peuvent être très graves.

« C’est un événement dévastateur dans la vie des petites filles parce qu’on est confronté à la réalité de la vie plus tôt que prévu. »

L’excision impacte le quotidien de ces petites filles et des femmes qu’elles deviendront, tout comme leur droit au désir.

« L’excision m’a fait me sentir inférieure et différente des autres femmes ». 

Dieynabou nous raconte comment, grâce à la réparation chirurgicale – réparation physique et mentale – elle a retrouvé le moral, la dignité et réinvesti sa vie de femme.

Découvrez son témoignage dans le Podcast de Fraiches.

 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Plus à explorer

rond-popup

Fédération GAMS

N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur notre Fédération. Contactez la Fédération nationale GAMS si vous souhaitez animer une délégation, dans votre région et/ou département.