Sortie Nationale du film "L'Homme qui répare les Femmes" – Dr Denis MUKWEGUE

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Sortie nationale du film « L’Homme qui répare les Femmes », un film de Thierry MICHEL et Colette Braeckman, Réalisé par Thierry Michel
Prix Sakharov 2014, le Docteur Denis Mukwege est internationalement connu comme l’homme qui répare ces milliers de femmes violées durant 20 ans de conflits à l’Est de la République Démocratique du Congo, un pays parmi les plus pauvres de la planète, mais au sous-sol extrêmement riche. Sa lutte incessante pour mettre fin à ces atrocités et dénoncer l’impunité dont jouissent les coupables, dérange. Fin 2012, le Docteur est l’objet d’une nouvelle tentative d’assassinat, à laquelle il échappe miraculeusement. Menacé de mort, ce médecin au destin exceptionnel vit dorénavant cloîtré dans son hôpital de Bukavu, sous la protection des Casques bleus des Nations unies. Mais il n’est plus seul à lutter. A ses côtés, ces femmes auxquelles il a rendu leur intégrité physique et leur dignité, devenues grâce à lui de véritables activistes de la paix, assoiffées de justice.
Le dossier de presse et le document de présentation sont téléchargeables, ici site –
Pour visionner la bande annonce, cliquez ici

2 réponses sur « Sortie Nationale du film "L'Homme qui répare les Femmes" – Dr Denis MUKWEGUE »

Ce ne sont pas uniquement les femmes qui sont victimes de viols mais bien des petites filles. Ce mercredi 17 février 2016, dans une interview sur France Inter, le docteur précisait que le viol est utilisé comme crime de guerre et qu’il est perpétré sur des petites filles. Il a évoqué une enfant de 4 ans victime et un bébé de 6 mois également victime, il a précisé que c’est un massacre: le périnée explosé, les os déplacés et le traumatisme psychique pour la vie… Ne minimisons pas ces violences criminelles, quoi de pire que de s’en prendre à une enfant sans défense ? Qui devra survivre avec cela, dans la mesure du possible …

Oh là là cela se terminera-t-il un jour ? Comme dit le docteur, il suffirait d’embaucher ces enfants soldats, de leur donner 60 euros par mois et de leur donner de la culture pour que ça s’arrête. Pourquoi ne le faisons-nous pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Plus à explorer

rond-popup

Fédération GAMS

N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur notre Fédération. Contactez la Fédération nationale GAMS si vous souhaitez animer une délégation, dans votre région et/ou département.