Le gavage des jeunes filles au Mali

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

[et_pb_section fb_built= »1″ admin_label= »section » _builder_version= »3.22″][et_pb_row admin_label= »row » _builder_version= »3.25″ background_size= »initial » background_position= »top_left » background_repeat= »repeat » custom_padding= »0px||||| »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »3.25″ custom_padding= »||| » custom_padding__hover= »||| »][et_pb_text admin_label= »Text » _builder_version= »4.9.4″ hover_enabled= »0″ sticky_enabled= »0″]

Le gavage est une pratique réelle, qui existe encore. Le but est de rendre une fille « bonne à marier » en lui faisant prendre du poids, beaucoup de poids. Ainsi, elle correspondra à la norme sociale et aux standards de beauté des sociétés dans lesquelles le gavage est pratiqué. Une forte corpulence est signe d’opulence.
 
Ce témoignage est celui de Dedeou Gassamba, une journaliste malienne qui a écrit une tribune pour le site Benbere.
 
Retrouvez ici notre compte Instagram dédié aux mariages forcés.

 

Témoignage Le gavage Le mariage des enfants Une norme sociale Minceur est égal à supplice Des critiques Standards de beauté Obésité et santé S'aimer pour ce que nous sommes

 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Plus à explorer

rond-popup

Fédération GAMS

N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur notre Fédération. Contactez la Fédération nationale GAMS si vous souhaitez animer une délégation, dans votre région et/ou département.