Il était une fois… Fatoumata, âgée d’une quarantaine d’année, née dans une ville de Guinée-Conakry où la prévalence de l’excision est à 100%.

Elle-même a subi l’excision et l’infibulation à l’âge de 6 ans à l’initiative de sa grand-mère paternelle, puis un mariage forcé. Elle a réussi à divorcer 1 an plus tard. Puis elle a épousé un second Monsieur. Aujourd’hui, elle est la mère de 6 enfants.

Cependant, la famille de son second conjoint a décidé d’exciser sa fille Oumou, âgée de 7 ans.

Alors elle a tout abandonné, elle a laissé au pays les 5 enfants aînés, et elle a pris la fuite, avec la cadette.

Grâce à son courage et l’accompagnement entre autres du GAMS, elle vient d’obtenir son statut de réfugiée et celui de sa fille.

Reste à réunir la famille, pour que ce soit un véritable conte de fées !