Abandon excision : Kolda, 2012 ?

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

[et_pb_section fb_built= »1″ admin_label= »section » _builder_version= »3.22″][et_pb_row admin_label= »row » _builder_version= »3.25″ background_size= »initial » background_position= »top_left » background_repeat= »repeat »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »3.25″ custom_padding= »||| » custom_padding__hover= »||| »][et_pb_text admin_label= »Text » _builder_version= »3.27.4″ background_size= »initial » background_position= »top_left » background_repeat= »repeat »]

Dans une même soirée, il ne peut pas y avoir que des mauvaises nouvelles…

Source : Agence de Presse Sénégalaise (APS)

Source image : Wikipédia

25/10/2010 à 14:02

 

Kolda : L’ONG Tostan engagée à éradiquer l’excision d’ici 2012

 

Kolda, 25 octobre (APS) – L’ONG Tostan compte travailler dans le sens d’une éradication totale de la pratique de l’excision, d’ici 2012, dans la région de Kolda et Sédhiou, où certaines ethnies n’ont pas encore totalement rompu avec cette pratique, a déclaré lundi son coordonnateur régional, Abdoulaye Kandé.

« Nous voulons aller d’ici à 2015 vers l’abandon total de la pratique de l’excision dans la région. Le gouvernement se fixe l’objectif de 2015 et nous, au niveau de Tostan, nous avons comme ambition d’aller vers l’éradication totale de cette pratique dans les régions de Kolda et Sédhiou d’ici 2012’’, a-t-il indiqué.

Pour ce faire, des ‘’actions combinées’’ de formation, de recyclage pour les agents de Tostan, de sensibilisation et d’informations sont multipliés dans les villages de cette zone, a ajouté M. Kandé, à l’ouverture d’un atelier de recyclage de cinq jours sur la santé et l’hygiène, à l’intention d’une cinquantaine d’animateurs, en partenariat avec l’UNICEF.

L’ONG avait par ailleurs initié une formation la semaine dernière, pour la même cible, et qui portait sur ‘’Démocratie, droits humains et processus de résolutions des problèmes’’. À travers ces initiatives, il s’agit de mieux répondre aux besoins et préoccupations des populations de la région de Kolda.

Tostan espère ainsi, avant cette date-butoir, aboutir à des déclarations d’abandon de la pratique des mutilations génitales féminines (MGF) dans cette partie méridionale du Sénégal où cette pratique perdure encore, perpétuée par certaines ethnies de la zone.

MG/BK

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Plus à explorer

rond-popup

Fédération GAMS

N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur notre Fédération. Contactez la Fédération nationale GAMS si vous souhaitez animer une délégation, dans votre région et/ou département.