Djibouti : Sensibilisation pour l’abandon de toutes les formes d’excision

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

[et_pb_section fb_built= »1″ admin_label= »section » _builder_version= »3.22″][et_pb_row admin_label= »row » _builder_version= »3.25″ background_size= »initial » background_position= »top_left » background_repeat= »repeat »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »3.25″ custom_padding= »||| » custom_padding__hover= »||| »][et_pb_text admin_label= »Text » _builder_version= »3.27.4″ background_size= »initial » background_position= »top_left » background_repeat= »repeat »]

Le Ministère des Affaires Musulmanes et des Biens Waqfs a procédé hier dans sa salle de réunion au lancement d’une série d’ateliers d’information et de sensibilisation sur l’accélération de l’abandon de toutes formes d’excisions.

L’initiative rentre dans le cadre des activités d’un programme conjoint avec le FNUAP et l’UNICEF.

Elle a regroupé sur place le directeur administratif et financier du MAMBF, Mockhtar Elmi, la coordinatrice de ce programme pour le FNUAP, Zeinab Moussa Dawaleh, des imams et une centaine de jeunes usagers du centre de développement communautaire d’Arhiba et celui de Quartier 4.

Les leaders religieux ont évoqué devant ce public juvénile les notions musulmanes de santé reproductive bien définies dans le guide de prêche.

Un peu plus tard dans la matinée d’hier, les imams se sont rendus en compagnie du responsable du Ministère des Affaires Musulmanes et des Biens Waqfs et de la coordinatrice du FNUAP au centre de femmes de Balbala.

Le déplacement en valait la peine. Puisque les « oulémas » ont rencontré sur les lieux une centaine de jeunes filles.

Les uns ont apporté aux autres des éclaircissements sur la position de l’Islam vis-à-vis des mutilations génitales féminines et de la santé reproductive.

Le partage et la vulgarisation des connaissances s’avèrent capitales dans l’abandon de toutes formes d’excision selon les avis concordants des religieux sensibilisateurs.

Les jeunes femmes de Balbala en ont pris bonne note.

 

Source : La Nation, 14/11/2012

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Une réponse sur « Djibouti : Sensibilisation pour l’abandon de toutes les formes d’excision »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Plus à explorer

rond-popup

Fédération GAMS

N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur notre Fédération. Contactez la Fédération nationale GAMS si vous souhaitez animer une délégation, dans votre région et/ou département.