Egypte: les mutilations sexuelles féminines en baisse de 13% chez les mineures

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Les MGF ont été interdites en 2008 mais restent une convention sociale; 90% des égyptiennes sont excisées

Les mutilations génitales féminines (MGF) sont en légère baisse au sein de la population égyptienne mariée et mineure, révèle une enquête du ministère égyptien de la Santé citée par le site d’information Egypt Independent.

Les MGF ont en effet baissé de 13% depuis 2008 chez les femmes mariées âgées de 15 à 17 ans, même si elles restent fréquentes (61%).

En outre, la sensibilisation contre la pratique des MGF s’est légèrement améliorée parmi les nouvelles générations, un des défis sociétaux majeurs auxquels l’Egypte est aujourd’hui confrontée.

Les MGF dédaignent l’ablation totale ou partielle des organes génitaux féminins externes, généralement réalisée par un exciseur traditionnel avec un couteau ou une lame de rasoir avec ou sans anesthésie. Les femmes choisissent volontiers les MGF pour leurs filles, car il s’agit d’une convention sociale à laquelle les familles doivent se conformer pour éviter que les filles ne soient exclues de leur communauté.

Ainsi, 90% de la population féminine du pays, aujourd’hui âgée de 15 à 45 ans, a subi des mutilations génitales féminines.

Cette légère baisse enregistrée sur une période de six ans pourrait être un signe que les efforts gouvernementaux – qui ont rendu cette pratique interdite depuis 2008 – de sensibilisation des communautés commencent à porter ses fruits, estime encore l’Egypte Independent.

Source : News24

Une réponse sur « Egypte: les mutilations sexuelles féminines en baisse de 13% chez les mineures »

A reblogué ceci sur tangakamanuet a ajouté:
Lorsque des hommes mettent en place des systèmes d’esclavage et de soumission pour établir le règne de leurs instincts, la Vie n’a pour eux plus aucun prix : plonger des femmes et des fillettes dans des douleurs atroces continues, ruiner leur existence et leur droit à l’épanouissement, saccager leur humanité… leur paraît « normal » tribut à leur propre gloire et confort !!
Ce combat collectif pour la réintégration des femmes dans leurs droits les plus élémentaires est une exigence de participation universelle, de la part de chacunE d’entre nous. Ces mutilations sont du pur nazisme ! vk

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Plus à explorer

rond-popup

Fédération GAMS

N'hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus sur notre Fédération. Contactez la Fédération nationale GAMS si vous souhaitez animer une délégation, dans votre région et/ou département.